Aller au contenu principal

L’accueil ou la première impression

17/06/2014

Robert Bradley

Chaque jour, dans mon cabinet, j’accueille des personnes. Cet accueil est à la base de toute relation de qualité dans les rapports humains et la communication.

Dans le jargon professionnel, nous l’appelons: l’accueil inconditionnel.

Avant de partager avec vous ce qu’est un accueil inconditionnel, je voudrais vous faire part d’un article que j’ai lu. Il y est expliqué comment une personne peut se faire une opinion d’une autre, qu’elle voit pour la première fois, en seulement un dixième de seconde.

Ce mécanisme, observé scientifiquement, inconscient et instinctif, est ancré en nous depuis le début de l’humanité. A cette époque lointaine, il nous a permis d’évaluer des dangers et de nous sauver la vie. Mais qu’en est-il aujourd’hui ?

Durant ce dixième de seconde où notre interlocuteur est scanné (et lui fait de même, bien sûr!), nous interprétons son apparence faciale et nous écoutons notre ressenti. Ce qui se passe dans notre tête à ce moment-là pourrait-être de l’ordre de: « Cette personne est ok (…ou pas) ».

Ce ressenti est naturel et instinctif, acceptons le pour ce qu’il est.

Toutefois, l’idée est d’aller voir ce qui se passe au-delà de ce dixième de seconde. Et c’est justement là que débute l’accueil inconditionnel.

La base de celui-ci, selon Carl Rogers, est le non-jugement, l’absence d’interprétation, une attitude chaleureuse et encourageante.

Pas facile, surtout quand notre ressenti nous dit tout le contraire !

Alors, comment faire pour ne pas se laisser emprisonné dans notre ressenti, influencé par le spectre de nos croyances ou, à l’inverse, de croire au « monde des bisounours » dans lequel nous accueillerions tout le monde avec une certaine béatitude ?

Le juste milieu est, peut-être, dans la posture d’ouverture bienveillante où l’autre peut commencer à se livrer. C’est là que l’accueil prend tout son sens:

Le questionnement aide à clarifier, à préciser, à approfondir ce qui est dit par la personne.

  • Reformuler

La reformulation c’est dire, avec nos propres mots, ce que vient de dire la personne. Cela permet d’éviter les quiproquos, afin d’être toujours au clair avec ce que l’autre à voulu dire.

La reformulation aide également la personne à se sentir écoutée, comprise et respectée dans ses ressentis, favorisant alors un peu plus l’envie de parler.

Et tout ceci, bien sûr, agrémenté de congruence !

Publicités

From → Articles

Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :